Échouer

« Comprendre l’échec »

Le mot « échouer » renvoi à différentes situations : l’échec professionnel, les échecs scolaires ou encore les échecs amoureux. Mais à travers ce mot on perçoit bien plus que de simples lettres mises bout à bout, avec ce mot en est face à un sentiment qui va impacter notre comportement. Ainsi, l’échec tout comme le deuil évolue en sept étapes.

À la manière du jeu d’échec, la confrontation à « l’échec et maths » qui est synonyme de perte peut conduire à un certain désenchantement,  à une remise en question.

Un échec professionnel, scolaire ou sentimental peut l’espace d’un instant balayer ce que nous avons mis des mois à construire. Le plus difficile n’est donc pas d’accepter l’échec en lui-même mais surtout de comprendre ce qui nous a amené vers lui. Cette remise en question peut prendre du temps car on ne peut pas du jour au lendemain faire le bilan d’une expérience douloureuse. Pour comprendre et avancer face à cette situation complexe, on peut s’appuyer sur les étapes du deuil car après tout, les échecs ne sont autres que des séries de deuil qu’il faut surmonter pour aller de l’avant.

Les différents mécanismes mis en jeu

  1. Le Choc : l’annonce d’une séparation peut nous plonger dans une situation de sidération comme si notre corps l’espace d’un moment ne nous appartenait plus, se sentir comme hors de notre corps vivant la situation de manière distancée et même croire que ce qui nous arrive n’est en fait que le fruit d’un mauvais rêve duquel nous allons bientôt nous réveiller. Cette étape ne dure pas longtemps mais elle est d’une extrême violence.
  2. Le Déni : après l’étape du choc, vient le « déni »;  la sidération est tellement forte qu’on ne parvient à croire ce qui vient de se produire, la situation nous paraît tellement improbable et même irreélle. C’est comme si vous étiez persuadé d’avoir réussi quelque chose alors qu’en fait c’est tout le contraire : vous ne rêvez plus vous êtes bel est bien dans la réalité et la magie ne peut rien faire pour vous…
  3. La Colère : elle peut se tourner vers soi-même mais également vers les autres. Dans cette phase, on s’en veut, on se dit qu’on aurait pu faire mieux, que tout aurait pu être différent… Si… (mais comme on dit avec des Si on pourrait refaire le monde). La projection de notre colère contre les autres nous permet de déculpabiliser ou tout du moins de réduire la peine qui nous envahit tout du moins en apparence.
  4. La Tristesse : l’étape de la colère, laisse peu à peu place à la tristesse. On se sent victime de la situation avec un sentiment d’impuissance, comme si le sol se dérobait sous nos pieds sans que nous ne puissions rien faire.
  5. La Résignation : c’est le moment où la lutte s’arrête, l’instant où l’on prend conscience que le cauchemar est vrai. On tente de justifier la situation en faisant appel à des forces supérieures telles que le destin ou la malchance pour expliquer ce qui vient de nous arriver. Cette étape est symbolisée  par le fatalisme et nous permet d’entamer l’étape de l’acceptation avec moins de difficultés.
  6. L’Acceptation : c’est le début du renouveau, le moment où la dure réalité finit par devenir une partie de notre histoire. En acceptant on peut enfin évoluer, prendre un nouveau départ et ne garder en mémoire que les bons moments et gommer tout ce qui de prime abord nous a fait souffrir. L’acceptation est le meilleur moyen de reprendre confiance en soi.
  7. La Reconstruction : elle est associée à l’acceptation car c’est seulement lorsque toutes ces étapes sont acquises que l’on peut ouvrir un nouveau chapitre de notre livre. La reconstruction nous permet d’avoir du recul sur notre échec passé, elle peut également nous permettre de relativiser le dit échec nous amenant à le percevoir comme moins terrible qu’auparavant.

En conclusion,

C’est peut-être avec l’expérience que l’on apprend à accepter les échecs, c’est sur ces mots que terminerai cet article. J’espère que vous parviendrez également à dépasser cette mésaventure et que d’une manière ou d’une autre parviendrez à évoluer.

Vos sept étapes réussi avec succès, il est temps de vous remettre dans la course, de reprendre votre vie en main et par la même occasion de remplir les premières lignes du nouveau chapitre de votre vie.

 

Bien à vous, E.