La la land

« À nous la ville aux étoiles »

Cinéphiles, amateurs et amatrices de cinéma ou tout simplement branchés sur les dernières news, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène La la land. Néanmoins, si d’aventure vous êtes partis sur une île déserte où la 4G ne passait pas, ne vous en faites pas je vais vous faire un petit récap’ !

Emma et Sebastian

Copyright indiewire.com

La la Land a fait un carton plein lors de la 74ème édition des  Goldens Globes, ils ne sont pas repartis les mains vides loin de là. Pour être précise, ils sont repartis avec 7 récompenses soit toutes les catégories dans lesquels le film a été nominé à savoir “meilleur film, meilleur acteur dans une comédie pour Ryan Gosling, meilleure actrice dans une comédie pour Emma Stone, sans oublier meilleures chansons et ainsi de suite”.


Maintenant que vous savez toutes les récompenses qu’ils ont eu, il est temps de découvrir le sujet du film et son univers. D’autant plus, que ce n’est pas parce qu’un film est primé que c’est “The” film. Il n’y a qu’à voir lors du Festival de Cannes, la majorité des films récompensés ne sont pas en tête du Box Office.

Bienvenue à Hollywood

C’est bien beau comme titre La la land me direz-vous, mais que se cache-t-il derrière ce nom énigmatique ? Pour vous donner la version courte, dites “Bonjour, au Broadway version Hollywood”. Oui oui, même si ces deux termes semblent parfois antinomiques dans le cas présent ils ne font qu’un ! De manière plus concrète, ce film primé lors des Golden Globes 2017 est un savant mélange de comédie musicale et de prestation scénique.

Mia et Sebastian

Copyright Google Images

Tout commence par une chanson…

Emma Stone joue le rôle de Mia, elle travaille comme serveuse dans les Studios d’Hollywood mais elle nourrit le rêve de devenir actrice. Elle admire toutes les actrices qui viennent dans le Café où elle travaille, s’imaginant un jour à leur place.

City of Stars

Copyright www.moviesinthephilippines


Ryan Gosling quand à lui interprète le rôle de Sebastian. Ce jeune homme est un musicien de talent qui ne vit que pour l’amour du Jazz. Malheureusement, sa passion pour le jazz n’est pas du goût de tous alors il enchaîne des petits boulots de musiciens pour joindre les deux bouts. Dans la vie, Sebastian a un rêve. Ouvrir son propre club de jazz, où chacun pourra venir jouer ce qu’il souhaite, quand il le souhaite.

Une rencontre qui aurait pu être anodine

 

Sebastian - City of Stars

Copyright Google Image

L’histoire prend place un jour d’été, le temps d’un embouteillage matinal sur l’un des ponts qui mènent à Los Angeles. Cependant, cet événement si banal au demeurant va venir bouleverser la vie de Mia et Sebastian.

Cette première scène est également l’occasion d’immerger les spectateurs dans l’univers de la comédie musicale. La scénographie est incroyable ainsi que la musique qui accompagne ces premiers pas de danse : “Another day of sun”.  

Fait plus important encore, c’est au cours des quinzes premières minutes que l’on découvre la sublime et envoûtante mélodie “City of stars” qui est ce qu’on appelle en musique “le thème” du film.  

City of stars va induire une certaine dynamique au sein du film. Chaque moment ayant un impact sur la suite de l’histoire va ainsi être accompagné de cette chanson.

Tout commence sur un échange d’insanité dû au “ras-le-bol” d’être coincé dans les bouchons. Et ce qui ne devait être qu’un simple matin d’été va se transformer en un nouveau départ.

Dansons sur les étoiles !

Ne voulant pas vous spoiler, je vais vous parler brièvement des scènes de danses. Honnêtement pour des acteurs qui ne sont pas connus pour leurs jeux de jambes, (j’entends par là que les rôles qu’ils interprètent à l’accoutumée ne nécessitent pas des qualités de danseurs), je suis réellement impressionnée par leur performance. Les scènes aussi bien de claquettes à la Fred Astaire que celles de valses sont renversantes.

De plus, pour une comédie hollywoodienne, ce film nous a transporté à Broadway ce qui n’était pas gagné d’avance.

Emma et Sebastian

Copyright Google Images

Le mot de la fin. 

Pour conclure sur La la land, je vais vous présenter mon ressenti à l’égard de ce film.

Dans un premier temps, les 7 victoires qu’ils ont obtenus sont incontestablement méritées. Ne serait-ce que pour la bande originale qui est juste parfaite ! City of stars se compose d’une mélodie extrêmement poignante et les voix de Emma Stone et Ryan Gosling s’accordent parfaitement. Néanmoins, je dois reconnaître que si Ryan Gosling a une très belle voix celle de Emma Stone laisse parfois à désirer. J’entends par là que certains début de chansons apparaissent très poussifs ce qui est un peu dommage à mes yeux.

Mia et Sebastian

Copyright Google Images

Concernant l’aspect scénographique, je suis vraiment impressionnée. De ce point de vue, aucun faux pas à déclarer. Les scènes de danse sont magistralement bien réalisée. J’ai d’ailleurs eu un réel coup de coeur pour l’une des scènes de valse qui prend place au Griffith Observatory; les personnages s’envolent dans les étoiles. Préparez-vous à en prendre pleins les yeux !

Petit bémol néanmoins au tableau.

A l’inverse de nombreux films, le spectateur ne sait jamais à quelle sauce il va être mangé si je puis dire. Chaque scène est une surprise – la mise en scène et le script sont ficelés de telle manière qu’il est impossible de prévoir ce qui va se passer. Cet aspect est à la fois très déstabilisant (en tous cas, pour moi) et pourtant très agréable car une sorte d’ambiance “mystérieuse” plane. De plus en faisant l’après-séance – c’est-à-dire rediscuter du film après son visionnage -, j’ai constaté que le film était construit à la manière d’un huis clos afin de laisser la primeur aux deux personnages principaux.  

Pour les amateurs de comédies « rétro », La la land me rappelle par certains aspects Bye Bye Love, Renée Zellweger et Ewan McGregor s’étant eux aussi essayés à l’univers de la « comédie musicale ».

En espérant vous avoir donné l’envie de découvrir l’univers de La la land, Bien à vous.

E.