Arte – Manga

« Arte : une héroïne pleine de talent »

Envie d’un manga d’un nouveau genre qui manie à la fois l’esthétisme et la plume, Arte est fait pour vous. L’art, l’amour et les femmes au 16ème siècle viennent ici planter le décor.

Comme vous le savez maintenant, j’adore aller à la découverte des nouvelles séries et surtout prédire leur potentiel. Avec Arte, je suis tombée dans le mille mais en sera-t-il de même pour vous ?

Résumé

ArteCe qui m’a tout d’abord attiré, c’est le résumé et plus particulièrement l’histoire portée par ce manga. À la recherche de quelque chose de nouveau, qui change de l’ordinaire et de tout ce que l’on trouve actuellement dans les rayons.  Arrêtons-nous quelques instants sur ce « fameux » et très « attirant » résumé.

Dans le Florence du 16ème siècle, une jeune fille du nom de Arte va venir rompre avec les codes de son carcan familial. Alors que certains aimeraient jouir de la vie de l’héroïne, cette-dernière veut expérimenter d’autres choses, voir ce qu’il y a en-dehors de sa cage dorée.

C’est donc au cours de cette période de “renouveau” connue comme la Renaissance que l’histoire d’Arte prend place. À cette époque, l’art tire son épingle du jeu profitant des largesses de nombreux mécènes comme les très célèbres Médicis (petite info Culture G). Dans ce contexte propice la jeune fille souhaite devenir artiste-peintre et travailler au sein des ateliers de la ville en tant qu’apprentie.

Cependant, à cette époque les femmes ont un statut proche de l’objet et n’ont pas le droit de faire selon leur bon vouloir. De manière institutionnelle, leur place est d’être à la maison pour s’occuper de leur foyer. Il est donc inimaginable surtout pour une fille de son rang de devenir artiste et encore plus de vivre de son art.

Pour finir, que serait une telle histoire sans sa love story ? Comme vous pourrez le découvrir au fil des pages, Arte est une très jolie fille qui fera chavirer plus d’un homme. Mais lequel volera son coeur ?

Le Manga

Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’histoire et que la magie a opéré (je l’espère), passons aux informations relatives au manga.

Commençons ce tour d’horizon par la personne à qui l’on doit le manga. Il s’agit de Kei Okubo, vous avez bien lu, un homme se cache derrière cette “romance” sur fond d’histoire. Je fais ce petit aparté car les dessins me semblaient avoir été réalisé par une femme et surtout, surprise, le registre du manga est « seinen”. Cela veut dire que le public ciblé est plutôt les hommes, attention cela ne veut pas dire qu’il s’agit seulement d’un manga pour homme, heureusement. Mais au vu de l’histoire et de la réalité de celle-ci, cela n’est pas autant qu’il soit classé dans les seinen. Dans ce manga, Arte est une jeune femme en pleine crise identitaire vivant lors de la Renaissance.

ArteC’est en juin 2015 que Komikku révèle la sortie du premier tome d’Arte prévue le 27 août de la même année.

Éditeur depuis 2012, la librairie Komikku propose à ses clients des séries qui pour moi font parties d’une nouvelle ère du manga. En effet, avec les très nombreuses séries sur le marché, qui pour la plupart se ressemblent, il était nécessaire de donner un second souffle au manga en France. Komikku l’a très bien compris et propose désormais des séries originales impensable il y a encore quelques années. Pour moi, c’est une transition réussie étant donné les nouveaux courants émergents du manga. Les lecteurs cherchant l’originalité et ce qui va faire le petit plus, la petite étincelle.

Depuis la première parution, six tomes sont sortis au Japon comme en France. Il va donc falloir s’armer de patience pour voir sortir un nouvel opus en France. Tout ça ne le rendra que plus savoureux.

Pourquoi je suis in love de Arte ?

Je trouve tout d’abord le contexte de l’histoire très bien. Faire d’Arte l’emblème d’un soulèvement, d’une opposante à la misogynie je trouve ça très pertinent. De plus, notre héroïne est une fille pleine de vie et qui fera tout pour atteindre son objectif. Préparez-vous car cette quête ne sera pas de tout repos. Elle devra donc lutter contre le carcan familial pour défendre son choix de vie et éviter une destinée déjà tracée. Les atouts majeurs d’Arte sont selon moi sa capacité à rebondir et son incroyable force de conviction. Pour se faire accepter dans ce milieu d’homme, elle n’hésitera pas à mettre les mains dans le “cambouis”, réalisant des tâches masculines pour gagner le respect de pères et celui de ces collègues.

Grâce à sa persévérance, elle aura l’occasion de s’épanouir et de vivre des aventures mémorables. Ces-dernières lui permettront de faire des rencontres inoubliables et surtout de gagner en maturité.

Ce qui me plaît également chez elle c’est son éternelle honnêteté. Elle n’a jamais peur de dire ce qu’elle pense et d’agir en son âme et conscience.

Pour ce qui est du manga en lui-même,  les dessins sont extrêmement précis comme vous pouvez le voir sur cette planche. Arte

Avec des traits fins, les planches sont riches en détails et les décors laissent sans voix. Il ne fait aucun doute que nous sommes immergés dans le Florence du 16ème siècle.

Conclusion

Voilà donc tous les aspects qui explique mon goût prononcé pour ce manga. L’oeuvre de part ses personnages, son histoire et le contexte historique dégage un réel message portant les valeurs de persévérance et de travail.

La morale de cette histoire est donc que si l’on croit en ses rêves et que l’on se donne les moyens d’y parvenir, rien n’est impossible !

Je vous recommande donc chaleureusement la lecture de Arte en espérant que le message de ce manga vous inspire.