Orange is the new black

« Vivre ou Survivre ? »

Voilà une série dont on m’a longtemps parlé mais que je remettais toujours à plus tard. C’est alors que ce week-end j’ai eu envie de changement, de me lancer dans une nouvelle aventure télévisuelle : me voilà donc partie pour « Orange is the new black ».

Orange is the new black

Copyright Orangeisthenewblack.wikia.com

Pour faire simple, cette série est centrée autour des aventures de Piper Chapman plus communément appelée « Chapman » car en prison votre identité c’est votre nom de famille ! Chapman sera donc notre « agent » infiltré du milieu carcéral, car oui cette jeune femme n’a rien d’une criminelle pas de gros tatouages, un air de bourgeoise bien accomplie dans son quotidien et pourtant…

Orange is the new black

Copyright Themccorner.com

Revenons dix ans plus tôt, à cette époque là, Piper (Chapman) était en couple avec Alex (Vause), une dealeuse. Au cours de leur liaison notre héroïne va prendre part au trafic, comment me direz-vous ? et bien c’est très simple : en transportant une valise d’argent.

Reprenons l’histoire là où nous avions commencé, c’est-à-dire le jour de l’incarcération de Chapman car malgré le temps écoulé il n’y a pas prescription. Notre repentie se retrouve ainsi incarcérée dans une prison pour femmes victime des aléas du monde carcéral (les relations inter-gangs, les rapports de domination, les marchés parallèles etc…).

Et j’oubliais, en plus d’être une « bourgeoise » en prison Chapman va être confrontée à Alex son ex qu’elle n’a pas revu depuis les faits et qui réside elle aussi dans cette prison (autant vous dire que ça promet des retrouvailles riches en rebondissements).

Et pour la petite anecdote, cette série n’est pas totalement due à l’imagination de Jenji Kohan qui est également la créatrice de Weeds, mais prend pour appui le livre « My year in a women’s prison » qui retrace le passage en prison de Piper Kerman. Toutefois, la créatrice a pris quelques libertés avec l’histoire originale notamment au sujet d’Alex qui se retrouve co-détenue avec Chapman alors qu’en réalité ces deux-là n’auraient vécues que de brèves retrouvailles. Plus surprenant encore, Cleary Wolters (Alex) a elle-même écrit un livre « Out of Orange » retraçant son parcours et sa version des faits.

Notre avis : *** 

Une série qui se laisse regarder, délivrant petit à petit les histoires de vie et les crimes commis par chacune au travers de flash-backs.

Cependant à la fin de la saison 1, le séjour carcéral de Chapman ressemble plus à une promenade de santé sur laquelle on a dispersé quelques petites mésaventures certaines relevant parfois des clichés.

Malgré ces points négatifs cette série permet de passer un bon moment et on se laisserait même attendrir par certaines prévenues.

Il ne tient plus qu’à vous de voir si Chapman va Vivre ou Survivre dans cet univers hostile. Pour tous ceux qui voudraient prolonger l’expérience cliquez ici.

E.