Voyage autour de l’Europe

«  Préparons-nous au grand voyage  »

C’est bientôt l’été et les vacances, et qui dit vacances dit parfois voyages. Je vais vous parler d’un projet que je mûrissais depuis déjà quelques temps : partir visiter les pays de l’Europe central et de l’Est via Interrail.

Mais qui est-ce ? D’où vient-elle ? Pourquoi est-ce qu’elle écrit sur le site ?…. Autant de questions que vous devez vous poser, il est donc temps de faire les présentations. Je suis C. la nouvelle venue de la team Mélyiane. Les filles ont gentiment accepté que je participe à ce projet, et donc me voilà prête pour vous servir le temps de quelques mots. C’est toujours sous le signe du partage et de l’aventure que j’aurais le plaisir d’écrire de temps en temps un article. Ce seront toujours des choses qui me tiennent à coeur pour vous faire partager mon avis et mon expérience.

Aujourd’hui c’est le premier article d’une petite série dédiée aux vacances. En effet, cet été je pars avec une amie en interrail en Autriche, Hongrie, Croatie et Slovénie. Ce premier article est pour moi, l’occasion de vous présenter les prémices de notre voyage mais aussi les premiers préparatifs.

A la poursuite de l’Europe

Parapente, montgolfière ou touc-touc. J’avais l’embarras du choix pour trouver le transport de mes rêves. C’est finalement le trajet en train qui s’est imposé à moi. Comme beaucoup, je n’ai pas la possibilité d’avoir une voiture, et puis soyons honnête, je n’avais pas vraiment envie de passer des heures et des heures à conduire. Quant aux billets d’avions est-il réellement utile d’en parler ? Je n’ose même pas imaginer le montant de la facture que je recevrais. C’est ainsi, que j’ai décidé d’adopter le pass Interrail dont j’avais déjà entendu parler par des amis. Et même si son prix reste élevé, il permet de parcourir l’Europe à moindre coût.

Le pass Interrail : What is that?

Comme beaucoup d’entre vous, il y a encore quelques temps j’ignorais totalement son existence et son utilité. Donc voici un petit topo pour ceux qui ne le connaîtraient pas. Le pass Interrail est un billet de train qui permet de voyager en Europe. Sa particularité c’est de permettre plusieurs voyages dans différents pays avec un seul billet. Il existe plusieurs formules pour ce pass mais je ne vais pas vous accabler de toutes les modalités. Sachez seulement que vous pouvez soit voyager dans un seul pays ou dans plusieurs suivant la formule de votre billet. Il est également possible d’avoir les trajets illimités ou alors de définir un nombre de jours de voyage sur une certaine période.

Si vous êtes intéressés et que voulez plus d’infos sur les pass je vous conseille d’aller voir sur le site d’Interrail que je trouve plutôt bien fait. Pour vous donnez un exemple, nous sommes partis sur un pass de 30 jours avec 7 jours de voyages possibles d’une valeur de 250 euros. Faites tout de même attention, certains trains sont à réservation obligatoire ce qui engendrera un coût supplémentaire. Mais les prix des pass varient du simple au double en fonction de votre voyage donc pensez à bien vous renseigner et à cibler vos besoins.

Le pass Interrail est utilisable très vite, car une fois que vous avez défini vos dates de voyages, vous recevez le pass sous 1 semaine maximum et vous voilà prêt pour la grande aventure. On peut donc choisir de partir à la dernière minute sans soucis.

Le pass en poche, l’Europe s’offre à vous

Lorsqu’on se lance dans un tel voyage le plus dur reste de choisir les pays que l’on veut visiter. Pour ma part, cela a était relativement facile car je voulais découvrir l’Europe centrale depuis toujours.

Ce qu’il faut savoir, c’est que si vous décidez de partir dans les pays nordiques (Finlande, Norvège….etc) votre budget doit être en conséquence. En effet, dans ces pays le coût de la vie est relativement élevé, vous ne pourrez donc pas faire de grosses économies sur le logement ou la nourriture. Ensuite tout dépend du temps dont vous disposez et des vos envies.

voyageAttention tout de même, les pass Interrail ne sont valables que lorsqu’il y a de quoi faire circuler les trains. Je m’explique, en Europe certains pays ont un réseau ferroviaire très peu développé (notamment Monténégro, Albanie, Macédoine ….etc). Ce sont des pays magnifiques mais nous avons été obligés de changer notre trajet initial dû à l’absence ou manque de trains. Cependant, ces pays ont des réseaux de bus très développés et pratique pour se déplacer. Pour vous donner un exemple, nous voulions descendre jusqu’en Grèce mais pour remonter en direction de la Croatie le trajet durait 66h. Autant vous dire que ce n’est pas rentable. Je vous recommande donc, de bien vérifier l’accessibilité en train des pays que vous voulez visiter, et ainsi d’adapter votre trajet et votre voyage en fonction.

Même si parfois les trajets sont courts, faites attention à ne pas trop les multiplier. Ce n’est que mon avis, mais je trouve dommage de passer la majorité de son temps dans les trains alors qu’il y a de si belles choses à faire. Pensez aussi à utiliser les trains de nuit, il vous permettent d’avoir un endroit ou dormir, tout en optimisant vos journées (attention aux surcoûts éventuels).

A chaque nuit son pays

Plusieurs options s’offrent à vous selon votre inclination (#momentvocabulaire) et surtout votre budget. Là encore, je vous fait part de mon expérience, et cela peut varier en fonction des pays. La première option, celle qui paraît évidente c’est l’hôtel. Dans ce cas c’est le budget qui prime car dans n’importe quel pays, les hôtels restent le moyen de se loger le plus cher. La solution pour les plus fauchés reste de dormir dans les gares ou dans un endroit indéterminé, personnellement je ne le conseil pas, par sécurité.

Il ne reste alors que les auberges de jeunesse ou les chambres d’hôtes. Pour les pays que nous allons visiter, le plus intéressant reste quand même les chambre d’hôtes par airbnb. La différence de prix est notable (au moins 10 euros par nuit par rapport aux autres hébergements) et quand votre budget est serré ça fait la différence. N’hésitez pas à réserver les logements qui vous plaisent le plus tôt possible afin de ne pas passer à côté d’une affaire.

Prenez le temps de bien comparer les prix et vos attentes à ce qui est proposé. Faites aussi attention à l’emplacement de votre hébergement. Privilégiez un endroit facile d’accès, proche du centre ville et des transports pour plus de praticité. Même si on est jamais à l’abris d’une déconvenue, pensez aussi à regarder les avis d’autres voyageurs sur votre logement cela vous rassurera.

Il est temps de devenir des travelPlanner

voyageCa y est, c’est le moment de vous faire plaisir ! Vous devez avoir défini un peu en amont le genre de voyage que vous souhaitez, ainsi que les types d’endroits que vous voulez découvrir. Munissez vous d’un ordinateur et d’Internet, c’est parti ! N’hésitez pas non plus à acheter les livres de voyages sur les villes que vous préférez. Je dois vous prévenir, ce travail est long et très fatiguant. Mais c’est là que votre voyage devient réel et que vous commencez à être vraiment impatient de partir. C’est pour moi le meilleur moment ! N’hésitez pas à passer beaucoup de temps sur la toile, pour parcourir le maximum de sites internet, des plus connus (le routard, lonely planet…) aux petits blogs des expatriés vivant sur place.

Personnellement je m’organisais de cette façon : d’abord je regardais sur un site très connu les meilleurs choses à faire sur place. Ensuite je reprenais chaque chose séparément pour avoir des avis différents. Puis j’essayais de trouver un blog d’une personne vivant sur place car souvent ils donnent plein de conseils et d’astuces pour voir le pays différemment en dehors des sentiers touristiques. Vous y trouvez aussi plein de bonnes adresses en fonction de vos activités. Ensuite c’est à vous de choisir ce que vous voulez faire et voir.

Prenez aussi en compte votre temps de résidence sur place et évitez de surcharger vos journées. Mieux vaut prendre le temps de visiter, quitte à rajouter une découverte ou deux au pied levé, plutôt que de blinder vos journées au risque de passer à côté des plus beaux endroits. Pensez, si vous le souhaitez, à mettre dans votre itinéraire quelques endroits peu connu des touristes afin de rendre votre voyage plus authentique.

La fin des préparatifs

Une fois votre itinéraire terminé, je vous conseille d’écrire sur une fiche récapitulative tout ce que vous voulez voir. Il me paraît judicieux de classer vos visites par ville dans l’ordre de votre voyage, et de faire des sous catégories par journée en fonction du temps de séjour sur place. Ainsi, vos journées seront globalement définies et pourront s’adapter en fonction de la météo. Pour toujours plus d’efficacité, pensez à mettre les liens des sites sur votre récapitulatif de voyage. De plus si vous faites des excursions, ou même seulement pour vous rendre en transport en commun à l’autre bout de la ville pensez à noter les horaires, les tarifs ainsi que les sites des compagnies de transports. Ainsi, vous ne serez pas embêtés lors de votre voyage.

C’est la fin de ce premier article concernant mon voyage en Europe via Interrail. J’espère que celui-là vous a plu. Je vous retrouve pour la suite des aventures très bientôt…