Voyage autour de l’Europe (suite)

« Préparons-nous au grand voyage (suite) »

Ca y est c’est bientôt le grand départ ! Entre la préparation du voyage, les vacances et les obligations diverses et variées je n’ai pas vraiment eu le temps de vous faire part de l’avancée de notre projet d’évasion. Mais me revoilà, fraîche et dispo pour une séance de rattrapage express. C’est parti !!!!

Il est temps de devenir des travelPlanner (suite)

voyageJe vous avez laissé en pleine ébauche d’une feuille de route, contenant toutes les infos utiles. Depuis, cette fiche a grandi, elle trône désormais en première place dans ma pochette spéciale voyage. Plus qu’un simple itinéraire, c’est réellement la bible dont vous ne devez jamais vous séparer. Comment je l’ai organisé ?

La ville ainsi que les dates de séjour correspondent au titre, suivi des horaires du train de son numéro et éventuellement des réservations nécessaires. Vient ensuite la partie concernant le logement avec l’adresse, l’heure à laquelle on est attendue ainsi que le trajet pour se rendre de la gare au logement.

Le paragraphe suivant est dédié au séjour. Comme je vous le disais dans mon précédent article cette fraction est organisée par journée. Chaque jour nous nous sommes fixées des lieux à voir, qui sont le plus souvent proches géographiquement : question d’optimisation.

Pour caricaturer, nous nous sommes réservées un jour pour la découverte de la ville, un autre pour les visites, musées etc… puis un troisième jour pour une éventuelle excursion. Mais tout cela est très aléatoire et dépend principalement de votre temps de séjour ainsi que de vos priorités.

Il est temps de devenir des travelPlanner (et fin)

La dernière partie concerne les éventuelles réductions ou les bons plans que vous avez pu dénicher. En effet, dans certaines villes (notamment les grandes villes touristiques) il existe des cartes de réductions pour les visites, les trajets etc … qui peuvent vraiment être intéressantes (pour notre voyage, celle de Salzbourg obtient la palme). Mais attention tout de même à bien vous renseigner car parfois elles n’ont aucun intérêt et peuvent engendrer des frais inutiles.

N’oubliez pas, comme je vous l’ai dit la dernière fois mieux vaut ne pas trop charger vos journées vous apprécierez d’autant plus vos visites.

Voilà c’est enfin fini et tout ça pour seulement une ville ! Cela fait énormément de travail en amont et beaucoup de temps passé à prévoir, planifier et anticiper. Mais dites-vous qu’une fois cette tâche fastidieuse terminée vous aurez l’esprit un peu plus tranquille.

Petite dédicace personnelle à mon binôme de voyage qui a fait la majeure partie de ce travail de dingue (rendons à César ce qui est à César) et que je remercie infiniment.

Du mouvement, du mouvement, toujours du mouvement

En ce qui concerne la réservation des trains, là encore il faut prendre le temps. Il est évident que les moments que vous passerez à voyager réduiront votre « planning » découverte alors prenez note de ce qui va suivre. Sachez d’abord que ce n’est pas forcément du temps de perdu car vous pouvez en profiter pour vous reposer. Cependant, selon moi, il faut placer les trajets de façon stratégique, notamment en les mettant en début ou fin de journée.

Les voyages entre midi et deux peuvent être aussi une solution. Mais cela dépendra principalement du temps de trajet et surtout des trains disponibles. Il vous faudra donc être bien attentif, et ne pas oublier d’inclure dans le temps de voyage le délais pour vous rendre ou pour sortir de la gare lorsque vous prévoyez des visites avant ou après vos déplacements.

Encore et encore en mouvement

Autre point important, les déplacements dans la ville. En effet, vous arrivez dans un endroit que vous ne connaissez pas, et dont vous ne parlez probablement pas la langue. Je ne saurez donc que trop vous conseiller de regarder les plans des transports en commun dont vous allez avoir besoin. Attention il ne s’agit pas d’apprendre par coeur les plans du métro, mais au moins d’avoir une idée de la direction et des temps de trajets de vos principaux déplacements dans la ville. Les plus importants étant les trajets gare → lieu de résidence et lieu de résidence (ou dernier lieu de visite) → gare. Cela paraît évident mais peut vous faire gagner un temps précieux dans vos découvertes. Et pour toujours plus d’efficacité n’hésitez à imprimer certains plans de la ville ou des transports.

Si vos déplacements lors de votre visite de la ville se font majoritairement à pied vous n’aurez pas de soucis. En revanche, si ce petit musée que vous rêvez de visiter est à l’autre bout de la ville mieux vaudra peut-être prendre un tram ou bus en pensant à tenir compte du temps pour y aller. Vous devez donc commencer à comprendre pourquoi je vous saoule avec le fait qu’il ne faut pas surcharger vos journées ! D’une part vous ne connaissez pas la ville vous serez donc automatiquement plus lent. De plus, vous ne connaissez pas le fonctionnement des transports et il se peut que vous ayez de mauvaises surprises, comme un bus qui a 30 min de retard par exemple, et qui pourrait compromettre votre planning.

Money, money, money, In the rich man’s world

voyageCôté budget, à ce stade vous devez déjà avoir une idée plus précise des dépenses finales. En tout cas pour moi c’est plus clair, car tous les logements sont payés, les trajets également, il reste donc la nourriture sur place et les quelques extras que je m’autoriserai. Pour vous donner une idée mon budget s’élève environ à 600 euros. De façon plus générale, pensez à aller voir votre banquier pour quelques précisions, notamment concernant les conditions de retraits et de paiements dans les pays que vous allez visiter.

Même si dans les pays où la monnaie est l’euro vous n’aurez normalement pas de frais supplémentaires, dans d’autres contrées votre banque peut prélever des frais à chaque fois que vous utiliserez votre carte de crédit. Il peut aussi être utile de demander des indications sur vos plafonds de retraits. Pour les pays qui ne partagent pas notre monnaie, il faut penser à retirer de l’argent avant de partir pour limiter les frais de banque dus à un retrait. Vérifiez aussi les taux de changes pour savoir s’il est plus judicieux de changer avant de partir où plutôt sur place.

Si vous faites le change avant de partir ne vous y prenez pas à la dernière minute car pour certaines monnaies les temps pour recevoir l’argent peut être assez long. Je vous conseille aussi de prendre une petite pochette (que vous garderez précieusement avec vous) pour mettre toutes vos liasses et ne garder que l’argent nécessaire sur vous afin de ne pas avoir à sortir tout votre pactole pour payer votre sandwich de midi.

Dernière suggestion, emmenez un petit carnet pour noter toutes vos dépenses durant le voyage et garder un oeil sur votre budget.

Le sac à dos

voyageLa date de départ approchant à grand pas il faut donc commencer à prévoir les affaires que vous allez emmener. D’une part pour avoir le temps de vous organiser (ne pas oublier son haut préféré), mais aussi pour avoir le temps de faire les éventuels achats dont vous auriez besoin.

La première chose, et la plus importante, c’est le sac à dos. En effet il faut qu’il soit confortable, pratique, et surtout ni trop grand ni trop petit. Comment le choisit-on ? Le feeling il n’y a que ça de vrai !! Blague à part, beaucoup de paramètres entrent en jeu. A commencer par votre sexe, car en tant que fille vous aurez moins de force pour porter votre sac qu’un barbu bien musclé. Il faut donc adapter la contenance à votre force physique et ne pas oublier qu’il va vous accompagner pendant un moment, penser qu’avec la fatigue du voyage il vous paraîtra plus lourd.

La durée de votre voyage rentre aussi en compte de manière moins importante, car que vous partiez 2 semaines ou 1 mois il n’est pas nécessaire de doubler votre paquetage puisqu’il existe un objet révolutionnaire, la machine à laver !!!

Faites tout de même attention à ne pas sous estimer le volume de vos affaires car ça prend de la place !

Il existe beaucoup de modèles, avec différents volumes, de toutes les couleurs et à tous les prix. C’est donc à vous de faire votre choix mais lorsqu’ils sont vides dans les rayons on ne se rend pas vraiment compte de sa possible contenance et grosseur, je vous l’accorde. Je me suis donc basée sur les points que je viens de vous énumérer et j’ai pris un sac de 60 litres. Je vous donnerai tous les détails et mes impressions une fois utilisé.

Le remplissage du sac à dos…

voyagePour remplir ce magnifique sac dont vous êtes extrêmement fier (on sait que vous l’adorez ce nouveau sac ne dites pas le contraire) je pense que le plus facile est de faire une liste. Je ne vous donnerai pas la mienne étant donné qu’il en existe des centaines sur internet qui se veulent toutes plus complètes les unes que les autres.

En plus, chacun étant différent, ce que je vais mettre dans mon sac ne sera pas forcément fait pour vous. Je vais quand même vous donner quelques conseils de base parfois assez évident. D’abord ne pas oublier vos vêtements ! Ne pensez absolument pas que je vous prend pour des benêts, il s’agit juste de vous rappeler de compter vos tee-shirt, pantalons et sous vêtements afin de pouvoir faire un roulement et ne pas être en rupture de stock durant le voyage.

Prenez le temps aussi de vérifier vos papiers notamment les dates d’expirations et ceux reconnus dans les pays que vous visitez (en Europe normalement une carte d’identité suffit). N’oubliez pas non plus de faire les demandes éventuelles (il faut s’y prendre à l’avance) par exemple la carte européenne de santé (gratuite) où il vous suffit de la demander à votre caisse d’assurance maladie. Elle vous sera livrée sous maximum trois semaines. Cette carte vous permet d’être remboursé au tarif de la sécurité sociale (au tarif en vigueur dans le pays où vous vous en servez) en cas de problèmes médicaux, et elle est valable dans toute l’Europe.

voyage… à ne pas oublier

On pense aussi à la crème solaire, l’indispensable des journées d’été quelque soit votre destination. On embarque son appareil photo pour immortaliser le plus de souvenirs possibles, sans oublier de vider la carte mémoire avant de partir. Les chargeurs de tous horizons prendront une place de choix au fond de votre sac car ils ont la fâcheuse tendances à disparaître lorsqu’on en a besoin, ainsi vous ne risquez pas de les perdre.

Je vous incite également à prendre un deuxième sac (oui parce qu’ici les sacs c’est la vie !). En effet, si vous restez plusieurs jours au même endroit, vous serez heureux de pouvoir visiter et vous balader avec seulement votre pic-nique sur le dos et non pas vos 60 litres de bazar qui resteront tranquillement dans votre logement.

Comme je vous le disais plus haut, ma liste n’étant pas exhaustive elle se termine donc ici. Si vous avez la chance de partir à plusieurs et que vous n’êtes pas un psychopathe de l’hygiène (mais je suis sur que vous ne l’êtes pas), pensez à vous répartir certain produits tel que le shampoing, le dentifrice, la lessive cela permet d’alléger les sacs de façon non négligeable.

La répétition

Sac, appareil photo, K-way, vêtements….. Sac, appareil photo, K-way, vêtements….. Encore une fois : sac, appareil photo, K-way, vêtements, lampe…..  Mais que fait-elle ? Ce voyage va la rendre totalement folle ! Ne vous inquiétez pas il s’agit juste de ma technique pour ne rien oublier, je vous l’accorde elle est un peu spéciale. Mais c’est en commençant à lister mes affaires bien avant la date de départ du voyage, pour pouvoir revenir plusieurs (beaucoup) de fois dessus, que j’arrive à ne rien oublier.

Là, à quelques jours du départ j’ai vérifié trois fois mes affaires et j’ai même appelé ma coéquipière de voyage pour comparer nos sacs et être sûre de ne rien oublier. Non je ne suis pas atteinte de T.O.C. mais c’est gentil de vous enquérir (#momentvocabulaire) de ma santé mentale. Après chacun sa méthode pour ne rien oublier et je vous fais confiance car vous avez sûrement beaucoup plus de cerveau que moi.

Le seul conseil que je pourrais vous donner c’est de faire très attention au poids et ne pas emmener des choses inutiles, pour ne pas être handicapé pendant tout le voyage, ce serait dommage.

C’est ici que l’on se quitte les amis ! J’espère que ce deuxième (et dernier) article dédié à la préparation de mon voyage vous a plu. Je vous retrouve très vite pour vous raconter mon périple. Je vous ferez part de toutes mes découvertes avec surement de belles surprises à la clé.